Le grand retour du fait-maison




Tel est le nouveau cri de guerre dans de nombreuses cuisines françaises. Le fait-maison est de nouveau à la mode et les indices de cet engouement ne manquent pas. Les magazines de cuisine et émissions de télé se multiplient et augmentent continuellement leur audience. Les blogs dédiés à la cuisine sont près de trois cents en France et les consommateurs s'y précipitent.
 C'est une source de plaisir et d'épanouissement
 Une étude réalisée par la Sofres auprès d'un millier de consommateurs confirme cette tendance. « 94 % des personnes interrogées considèrent le fait-maison comme source de plaisir et d'épanouissement », révèle cette enquête qui détaille les motivations des nouveaux adeptes de la cuisine. A 74 %, elles évoquent, comme première raison, « la maîtrise de l'alimentation ». Finie la malbouffe. On fait à la maison pour être sûr de la qualité et de l'origine de ce que l'on consomme.
Le plaisir de cuisiner, de faire soi-même, la convivialité, arrivent tout de suite après, à 73 %, dans les motivations, avec un équilibre entre les femmes et les hommes qui se mettent manifestement à investir en force les fourneaux.
Alors, le retour du fait-maison correspond-il à un phénomène de mode ou à une tendance de fond ? Il semble que ce nouvel engouement a l'intention de durer. A 89 %, les personnes interrogées assurent vouloir continuer à fréquenter leur cuisine avec assiduité et à mettre la main à la pâte!